Catégories
Journaux

Journal n°48

L’année 2015 restera marquée par les actes terroristes contre Charlie Hebdo et ceux qui ont suivi. Notre association, évidemment solidaire des victimes, s’insurge contre ces actes barbares visant à contraindre par un bain de sang la liberté de la presse et la liberté de pensée.

Mais il restera aussi la volonté d’une population, dont nombre d’entre vous, affirmant vouloir vivre debout dans une République laïque, refusant la peur, le terrorisme, les amalgames, le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme.

Et maintenant ? Il faut donner du sens et des actes à tous ces mots si souvent avancés depuis le 7 janvier :

– Vivre ensemble : cela ne veut-il pas dire faire ensemble, entre habitants, avec nos voisins, au-delà des différences sociales et culturelles.

– Liberté d’expression, démocratie : ces mots n’ont de sens que si la parole, l’écrit, le dessin sont libres suivant les principes de notre République et si le débat public a lieu, dans toute sa contradiction, parfois vif, mais dans le respect mutuel, pour construire le bien vivre

– L’éducation, la culture : le savoir c’est le pouvoir dit-on. Alors créons les moyens pour que chaque enfant ait droit au savoir, que chacun, quelque soit son milieu social et ses origines, puisse accéder à la culture

– La sécurité : vivre en sécurité est une exigence légitime qui doit être satisfaite tout en sachant que le risque zéro n’existe pas et que sécurité ne signifie pas tout sécuritaire et qu’elle est indissociable du mot prévention

Pourquoi ces propos ? Parce que, comme d’autres associations, modestement, avec ses moyens, parfois avec difficulté, parfois avec succès, notre association essaie de construire le vivre ensemble, d’améliorer le cadre de vie et l’environnement de nos quartiers, de favoriser les débats, de mettre en œuvre l’aide aux devoirs, d’initier des rencontres culturelles, d’agir pour une vraie vie en sécurité.

Alors oui, plus que jamais, avec encore plus de motivation et avec vous, nous continuerons à agir pour favoriser le lien social dans le quartier et les rencontres entre tous les habitants, pour combattre tous les amalgames, tous les processus d’intolérances et d’intégrisme induisant des comportements et propos xénophobes, racistes, islamophobes, antisémites, misogynes, homophobes,…

Et si vivre debout c’était simplement tout cela !

Le Conseil d’Administration de l’Association.

Catégories
Journaux

Journal n°47

Nos quartiers connaissent de profonds bouleversements pour 3 raisons principales :
– une forte densification favorisant l’arrivée de jeunes couples.
– les habitants du 4ème âge y étaient très nombreux. Quittant le quartier, pour différents motifs, des habitants plus jeunes les remplacent
– de futures modifications urbaines (arrivée de la LAGV, rachat du CEAT.)
Notre cadre de vie bouge, créant une nouvelle dynamique qui sera positive si des réponses sont apportées aux questions nouvellement posées :
– besoins en équipements pour des quartiers où 20% des habitants ont moins de 20 ans
– prendre plus en compte les besoins des personnes des 3ème et 4ème âge
– faire vivre le lien social
Cela implique :
– de développer toutes les mixités
– de maîtriser l’urbanisation pour maintenir et/ou retrouver l’équilibre historique de la mixité de nos quartiers : les nouvelles constructions ne doivent pas être réservées surtout à des personnes financièrement « aisées » ou constituer une concentration de logements sociaux.
Les défis sont grands. En ce sens la démocratie de proximité devra être à la hauteur des enjeux, ce qui dépend de chacun de nous. Nous, nous continuerons à agir pour améliorer la vie de quartier, favoriser le lien social et le mieux vivre ensemble.
C’est dans ce cadre que, comme chaque année en Novembre, notre association tient son Assemblée Générale : moment important par la parole donnée aux adhérents pour qu’ils décident du devenir de leur association en toute indépendance (jamais d’élus invités, jamais de demande de subvention de fonctionnement, etc.). Sérieux des débats et grande convivialité, c’est toujours un moment d’échanges intergénérationnel, culturel et social, apprécié de chacun, à commencer par les nouveaux adhérents.

Le Président Robert Sarcos